Du 30 novembre au 4 décembre 2003 se dérouleront


Les XXVes Journées Internationales
sur la Communication, l'Éducation
et la Culture Scientifiques
et Industrielles

Direction du Comité d'Organisation
A. GIORDAN, J.-L. MARTINAND et D. RAICHVARG


Introduction

Renseignements
Colloque
Actualité de la recherche

 

 

 

Introduction

IGNORANCES ET QUESTIONNEMENTS

"L'ignorance n'est que méconnaissance, envers dévalorisé de la connaissance, état regrettable et provisoire que l'éducation et la médiatisation doivent remplacer par le savoir": cette idée commune est particulièrement admise à propos des sciences et des techniques. Il y a tant d'avantages à savoir!

Cependant, jamais le savoir ne recouvre toute l'ignorance, jamais il n'en finit avec elle. Autour de l'ignorance qu'il remplace, il transforme l'ignorance inconsciente en ignorance qui se connaît. Plus paradoxalement, parce que personne ne peut ni ne veut tout savoir, nous développons en même temps nos connaissances et des ignorances délibérées. Nous devons plutôt nous poser la question des transformations et conditionnements réciproques des savoirs et des ignorances, dans leurs multiplicités et leurs fonctionnalités. Savoirs et ignorances s'échangent, "circulent", se discutent et se "cultivent", en s'adaptant aux usages, aux besoins, aux contextes divers qui nous concernent tour à tour.


Au cours de ces circulations et transformations, les savoirs scientifiques n'ont pas toujours de privilège décisif: sortis de leurs contextes de production et de leurs champs de validité, ils doivent être traduits, reformulés, et même reproblématisés pour contribuer à l'élaboration de savoirs intelligents pour d'autres domaines de la vie professionnelle, culturelle, civique ou domestique. Changeant de contexte, tout savoir doit être refondé, réarticulé, renégocié dans ses contenus et ses visées,sous peinee ce n'être qu'un "savoir ignorant".

Préparer les jeunes et aider chacun à "jouer" avec ces mouvements complexes des savoirs et des ignorances, c'est sans doute avant tout développer les capacités de questionnement. D'abord parce qu'un savoir opératoire est un savoir associé à un problème. Ensuite parce que de tous les questionnements possibles, il faut bien en écarter certains par des "décisions d'ignorance". Enfin parce que le questionnement fécond n'est jamais immédiat ; il exige un savoir préalable et un concept qui permet la formulation de problème en mettant à distance les réponses de sens commun.

En quoi et comment nos pratiques didactiques et médiatiques favorisent-elles la formation des capacités de questionnement de chacun ? Comment suscitent-elles et maintiennent-elles l'étonnement face aux mondes naturels, artificiels, humains et face aux patrimoines accumulés de savoirs ? Comment induisent-elles les allers et retours entre étonnement mobilisateur et questionnement générateur de sens et guide d'enquête, d'appropriation, de critique ? Comment l'éducation scientifique et technologique peut-elle développer et entraîner les compétences du citoyen, du travailleur, du curieux pour s'interroger sur le monde et les autres, questionner les savoirs, interpeller les experts ? Nos conceptions de l'ignorance et du questionnement, de la science et de la technique, de l'éducation, nos pratiques enseignantes ou médiatrices, sont-elles vraiment pertinentes ? Favorisent-elles ces compétences de questionnement que les enjeux environnementaux, économiques, sociaux, des prochaines décennies rendent souhaitables, nécessaires, urgentes ?


À partir de vos témoignages, réflexions et propositions de praticiens de la médiation ou de l'enseignement, de formateurs, de muséologues, d'animateurs, de chercheurs..., nous voulons faire de ces Journées une occasion d'échanges et de débats, un moment de confrontation et d'élaboration de faits, d'idées, de projets sur le thème
Ignorances et questionnements. Dans l'attente de votre contribution, nous vous prions de croire à nos sentiments les meilleurs.

 

André Giordan, Jean-Louis Martinand, Daniel Raichvarg

 

Les Journées Internationales sur la Communication, I'Éducation et la Culture Scientifiques, Techniques et Industrielles sont organisées par le LIREST (ENS Cachan), le LDES (Université de Genève) et le CRCM (Université de Bourgagne). Elles sont aidées, selon les thèmes, par les ministères français de la Culture et de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Les XXVes Journées ont reçu le soutien des IUFM d'Aix-Marseille, de Grenoble, de Midi-Pyrénées et d'Orléans-Tours, de l'ENFA de Toulouse, du Centre national pédagagique des Maisons Familiales Rurales de Chaingy, de l'Université J. Fourier (Grenoble) et de l'Association de la Tour 1 23.


 

LES JOURNÉES

Colloque « IGNORANCES ET QUESTIONNEMENTS »

1.1. Les séances plénières
Elles sont organistes en fonction des thèmes élaborés par le Comité d'Organisation et privilégient les synthèses et les confrontations. Elles mettent en avant des innovations, des problématiques de recherches, des résultats nouveaux.

Les thèmes retenus pour les plénières sont:

  • 1. Table ronde: Savants et ignorants - lesfonctions de l'ignorance
  • 2. Entre science et ignorance, I'art de la conception technique
  • 3. L'éducation au questionnement

1.2. Les séances de communications
Cinq séances fonctionnent en parallèle sur des thèmes construits par le comité d'organisation à partir des propositions de communications. Elles se composent d'une série de trois communications de 20 minutes, suivies d'une discussion générale de 30 minutes sous la responsabilité d'un modérateur. Du matériel pour le support des communications sera disponible (voir fiche jaune).

1.3. Les ateliers de réflexion ou de production
Les ateliers sont proposés et préparés par deux ou trois responsables d'horizons différents. D'une durce de trois heures, ces ateliers permettent d'approcher ou d'approfondir un sujet précis. Ils s'appuient sur une activité collective, alimentée par des documents ou de courtes contributions des responsables de l'atelier.

1.4. Les expositions, les affichages, les stands
Les affichages ou les tables d'exposition (audiovisuels, multimédias, livres, affiches, jeux.. ) sont aussi des moyens de diffuser les travaux pendant les journées. Des plages horaires permettent de rendre visite aux stands, de lire les affichages et de discuter avec les auteurs. I'installation des présentations se fait dès le dimanche 30 novembre 2003 à 16hO0 au Centre de Congrès de Chamonix (Le Majestic).

Actualité de la recherche et de l'innovation

1. Travaux en cours
En dehors du thème, il est possible de présenter des travaux d'innovations ou de recherches en didactique des sciences et des techniques, en épistémologie appliquée à l'éducation et en médiations scientifiques. Cette présentation reposera sur l'exposition d'affiches ou l'aménagement de stands de matériels divers. L'installation se fera dès le
dimanche 30 novembre 2003 à 16hOO au Centre des Congrès de Chamonix.

2.
Les publications et le matériel didactique
Une salle est affectée à la présentation de livres et de matériel de recherche, d'éducation ou de vulgarisation, avec la participation des éditeurs et distributeurs. Un certain nombre d'organismes et d'entreprises peuvent disposer de stands de vente (hall d'accueil, salle d'exposition), de panneaux d'exposition et de tables (salle d'exposition) pour affichages, présentation de matériel et d'ouvrages, démonstrations. . .

3.
Les appels à collaborations
Des panneaux et des salles peuvent être retenus pour faire des appels de collabo ration ou pour aborder des thèmes d'actualité en liaison avec l'éducation scientifique. Les journées du
dimanche 30 novembre et du jeudi 4 décembre 2003 peuvent être utilisées par des équipes de recherche ou des groupes de travail pour des réunions propres.

Si vous désirez présenter v travaux en cours, des publications et/ou du matériel didactique ou médiatique, lancer des appels à collaboration, merci de nous en informer avant le 15 septembre 2003 (sur papier libre, maximum une page dactylographiée).

Le journal Slalom

C'est la tribune des Journées réalisée à Chamonix même, avec les participants et sous leurs yeux. Rédigez pour lui vos réflexions, vos propositions: vous serez sûr de vous adresser à tous!
Faites parvenir des textes pour le n° 1
avant le 1er novembre 2003 à:

Francine PELLAUD
L.D.E.S., Université Genève - Bâtiment D
9, route de Drize
1227    CAROUGE-GENÈVE (SUISSE)
francine.pellaud@pse.unige.ch
Animations - Rencontres - Bilan

Des animations en soirée fonctionnent dès le lundi soir: présentations de films, de spectacles. Le mercredi soir à 18 h une réunion permettra un échange de vues sur le déroulement de ces XXVes Journées. Le jeudi sera consacré au séminaire des doctorants du LIREST, du LDES et du CRCM (ouvert à tous les participants).


 

INFORMATION PRATIQUES

Renseignements généraux

MODALITÉS D'INSCRIPTION

La fiche rose ci-jointe précise les modalités d'inscription L'inscription ne sera effective qu'à réception du règlement ou du bon de commande. Un supplément de 20 euros sera perçu à partir du 15 octobre 2003.

PROPOSITION DE CONTRIBUTION (FICHE JAUNE)

A RENVOYER AVANT LE 15 SEPTEMBRE 203 AU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL

Vous pouvez proposer :

  • Une communication
  • Un atelier (éventuellement en co-animation)
  • Un afffichage pour l'exposition
  • Une vidéo
  • Une présentation multimédia.

Faites un RÉSUME DACTYLOGRAPHIÉ à l'emplacement prévu sur la fiche ! Cette fiche servira à l'affichage sur le tableau des communications pendant les journées.


HÉBERGEMENT - RESTAURATION

Chalet des Aiguilles
Dans le site principal des journées, lieu de restauration, sont proposées des chambres de 2 ou 3 lits. Les tarifs indiqués sur la fiche rose incluent les repas.
La réservation ne sera effective qu'à réception du règlement ou du bon de commande.
Un supplément de 20 euros sera perçu à partir du 15 octobre 2003.

Chalet des Aiguilles
213, chemin du Biollay F - 74400 Chamonix (près de la gare de Montenvers)
Tél. 0450531735- Fax 0450537359
International +33450531735

Si uous desirez amner avant le début des journées ou poursuivre votre séjour après leur clôture, merci de vous adresser directement aux responsables du chalet.

Hôtels
Une liste des hôtels est disponible sur demande au secrétariat général.

Les repas peuvent être pris au Chalet des Aiguilles, au prix de 12 euros le ticket, à régler sur place.


LES SITES DES JOURNÉES

Chalet des Aiguilles
Accueil, séances de communications, ateliers, plénière 3, librairie.

Centre des congrès de Chamonix: Plénières l et 2, affichages et stands, soirée publique du 2 décembre.


ACCUEIL

Au Chalet des Aiguilles à partir du dimanche 30 novembre à 16h00

Programme général
Un programme provisoire établi par le comité d'organisation sera envoyé aux participants fin octobre 2003. Le programme définitif sera distribué sur place le dimanche 30 novembre 2003 à partir de 16h 00.


POUR RECEVOIR LA PLAQUETTE

D. RAICHVARG
L.I.R.E.S.T., Bât. COURNOT, ENS Cachan,
61, av du Président Wilson
F - 94235 CACHAN Cedex

Tél : 06 07 63 33 01
Fax : 01 47 40 24 59

Email: daniel.raichvarg@u-bourgogne.fr